Questions essentielles

Cigéo est un projet qui suscite de nombreuses interrogations.

Jamais de réponses satisfaisantes apportées, une communication partiale, un passage en force : c'est bien ce qui inquiète et mobilise
des milliers de personnes depuis près de 30 ans.

BOUTON SITE 2.png

99,8% de la radioactivité totale...

CARTE DOIGT.jpg

... produite par le fonctionnement des 58 réacteurs nucléaires français ! C'est le seul chiffre à retenir. 
Elle est contenue par les déchets à moyenne et haute activité à vie longue destinés à l'enfouissement à BURE.

Ils représentent 3% du volume total des déchets nucléaires produits. Ce sont des produits extrêmement toxiques
pour des milliers, voire des millions d'années.

 

Transporter puis concentrer ceux-ci dans
un seul endroit en France est un projet fou contesté
par des milliers de personnes, partout dans le pays.

Le stockage géologique de matières dangereuses
n'a fait ses preuves nulle part au monde.
Pire, il mène droit... à des catastrophes.

BON A SAVOIR :

Enfouir ces déchets à 500m sous terre n'est en aucun cas
une solution. On ne vise qu’à isoler et retarder le retour des radionucléïdes dans la biosphère. L'enfouissement ne diminue ni ne neutralise cette radioactivité, dangereuse pour des millions d'années.

“ ... Limiter et retarder le transfert de la radioactivité issue des déchets dès lors qu’il y a relâchement, et ce, afin de réduire au minimum les flux d’activités arrivant jusqu’à l’homme, en tirant parti autant que possible de la décroissance radioactive…” (Extrait du chapitre Objectifs des études / Bilan des Travaux 1994 de l’ANDRA)

 

Si ça explose ?

Cigéo serait une "usine à hydrogène". Qui dit production d'hydrogène dit ventilation obligatoire. Que se passerait-il en cas d'incendie souterrain (difficilement gérable) ? Couper la ventilation pour ne pas activer le feu ? Risquer l'explosion si on n'évacue plus l'hydrogène ?

Si ça flambe sous terre ?

Le risque d'incendie sur tout chantier est réel. Il est sérieusement aggravé par la présence notamment de déchets bitumés inflammables. Ces derniers représentent près de 20% des produits destinés à Cigéo. L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a alerté début 2018 sur l'insuffisance des solutions techniques présentées par l'ANDRA à cette question centrale.

Enfouissement des déchets atomiques : c'est demander l'impossible au béton, à la ferraille et à la croûte terrestre !

En savoir plus > DOSSIERS RISQUES

 
BSTP RISQUES.png
 

Pas d'impacts à craindre ? FAUX !

TRANSPORTS ATOMIQUES 

+ de 85 000 m3 de déchets atomiques sont à acheminer à Bure.
Un trafic hallucinant est prévu : 1 à 2 convois chaque semaine sur les rails dédiés au fret voyageur et sur les routes, le tout pendant 100 à 130 ans !

Avec quels risques ? Conteneurs non conçus pour résister à certains types d'impact accidentel, contamination lente et irréversible des voies empruntées, proximité des camions et des trains avec l'activité humaine... 

Les trains atomiques passeront au coeur des villes, au raz des fenêtres des villageois, pris en otages et maintenus dans l'ignorance des dangers encourus.

+ d'infos > ICI

IMPACT RADIOLOGIQUE 
 

0,01 mSv/an de radioactivité à proximité du site, moins que la radioactivité naturelle : c'est l'impact radiologique promis par l'ANDRA, sans rougir. Un chiffre surréaliste, créé uniquement pour rassurer, encadré par des normes officielles qui ne doivent plus tromper personne > QUEL IMPACT RADIOLOGIQUE REEL ?

Au rang des questionnements :

- Quels effets réels des rejets radioactifs gazeux permanents (Carbone 14, Krypton, Tritium, H3...) ventilés en permanence depuis les galeries souterraines ?
Ils seront dilués selon l'ANDRA, mais quels seront les effets de leur accumulation ?

- Quels impacts réels liés aux transports de déchets nucléaires ?

- Quels effets d'un rejet important de radioactivité en cas d'incendie dans Cigéo ?

- Quels impacts d'une explosion qui se produirait dans une galerie ?

- Quels impacts hydrologiques et radiologiques des rejets des eaux d'exhaure remontées par pompage et rejetées dans les rivières environnantes ?

Air, eau, terre... leur qualité serait clairement menacée par la radioactivité dégagée par le stockage en surface et sous-terre de Cigéo.
 

 
EXPLO 3.png